vendredi 23 juin 2017

Chronique : la volonté du Dragon




Lionel Davoust
Auteur francophone, voir le site
Editions Critic
Fantasy
13€
165 pages


Bon  au final, le mois de juin est devenu un mois consacré à Lionel Davoust ! Après avoir lu Port d'Âmes et La Route de la Conquête, je me suis plongée dans La Volonté du Dragon. Oui, j'ai tous ses livres dans ma bibliothèque, prêts à être lus. On est fan, ou on ne l'est pas ;) 

La Volonté du Dragon se situe lors de l'apogée de l'Empire d'Asrethia et se déroule quelques décennies avant la novella de La Route de la Conquête. Nous retrouvons donc Stannir Korsova alors qu'elle secondait le Généralissime de l'époque. Elle est plus jeune, moins réfléchie, plus formatée par l'armée... tout comme l'est sa propre aide de camp dans La Route de la Conquête. On ne la voit finalement que très peu, c'est un personnage secondaire. 

Dans ce court récit, nous suivons le Généralissime qui débarque avec toute sa force et son sentiment du supériorité. Pour connaître mon ressenti sur cet Empire et ses méthodes, je vous invite à lire mon avis sur La Route de la Conquête. L'homme se confronte donc à un dirigeant étrange, un enfant qui semble perdu dans son monde, épaulé par un gouverneur. L'invasion va se jouer autour d'une table, un peu à l'image d'un jeu d'échec. Une façon bien cruelle d'envisager les choses puisque sur le terrain, la bataille navale implique de véritables êtres humains qui meurent.

Justement, sur les bateaux, nous découvrons un aspirant artech attendrissant, dont on partage aisément la peur de se retrouver au combat et de devoir être responsable de tant de vie. Nous faisons connaissance avec l'amiral, un personnage qui inspire peu de sympathie, à l'inverse du capitaine, mais dont il faut reconnaître les compétences de stratège. 

On pourrait croire qu'il ne se passe pas grand-chose et que l'histoire va être vite réglée, mais des rebondissements et les différents points de vue nous maintiennent en alerte. Le vent tourne vite et il s'avère très difficile de deviner qui des asriens (envahisseurs) ou des Qhmarri vont l'emporter. Certaines scènes sont difficiles à supporter, c'est la guerre et c'est bien moche.

Grâce à ce petit roman, j'ai eu des réponses à certaines interrogations soulevées pendant ma lecture de La Route de la Conquête, en particulier sur l'état d'esprit des peuples confrontés à l'Empire. Les Qhmarri posent les mêmes questions que moi au sujet de la démarche abusive et violente de l'Empire sous couvert de pacifisme. 

La fin est amère à bien des égards. Définitivement, je n'aime pas du tout cet Empire, même si je dois bien avouer qu'il est redoutable. Par contre, ne vous méprenez pas, j'ai aimé ma lecture !

Ma note :

mercredi 21 juin 2017

Challenge de l'été : on rempile

Bonjour à tous, 

C'est déjà l'été... à cause de mes démarches administratives pour l'achat de la maison je suis complètement passée à côté du printemps Oo Je me retrouve donc à la bourre pour mettre en place ce challenge littéraire de l'été. C'est toujours organisé par les Petits Mots de Saefiel et il y a même de nouveaux défis cette année. 

Comme chaque été, le périmètre autour de mon lieu de travail se transforme en zone inaccessible à cause des touristes et des parkings payants. Je dois donc me garer à 20 minutes de marche et privilégier des romans de petites tailles afin de ne pas me surcharger davantage. Bon, ceci dit il y a aussi des pavés dans ma PAL... on verra hein.

Je décide aussi d'être plus raisonnable cette année et d'opter pour le trophée le plus bas, à savoir 10 livres lus. J'ai aussi des livres que je ne mets pas dans cette PAL et que je sais devoir lire en parallèle pour un projet.

Le règlement : 
– Le challenge commence officiellement le 21 Juin et se termine le 21 septembre (jour de l’automne)
– Chacun fait une liste des livres qu’il veut lire cet été sans limite de nombre.
– On peut s’ajouter des défis personnels comme lire un titre en VO ou finir les séries en cours.
– Vous pouvez modifier votre liste à loisir durant la période du challenge, l’agrandir, la rétrécir. Tout est permis !
– Si possible partagez votre avancement dans le groupe Facebook, sur Livraddict 

 – Le fait d’avoir un blog et/ou de poster des chroniques n’est pas obligatoire. Quiconque est intéressé peut participer.

Les médailles:
10 livres lus : Trophée des orteils en éventail
20 livres lus : Trophée du surfeur livresque
30 livres lus et plus : Trophée de la tong en or

40 livres lus et plus : Trophée de la sirène de diamant
3 challenges remplis ou plus : Trophée du challenger des sables


Nouveaux défis
Lire un livre de plus de 1000 pages
Lire une antiquité de la PAL (dans la PAL depuis un an ou plus)
Lire un livre dans une langue étrangère
Finir une série
Faire une lecture commune avec un autre membre OU participer à la lecture commune géante sur Au fond de l'eau de Paula Hawkins. 



 





 Mes petits défis persos:

Mes minis-challenges mensuels sont toujours d'actualité (c'était aussi une idée de Saefiel à la base), je dois donc en tenir compte pour ce challenge :

- Juin : remplacé par "le mois de Lionel Davoust" chez Book En stock
- Juillet : Mois spécial saga book jar
- Août : Le mois des livres de poches/format court
- Septembre : Lire un livre prêté

Mon fonctionnement
Cette année, j'ai décidé de me faire une grosse PAL dans laquelle je ferai des tirages au sort pour coller aux différents défis énumérés ci-dessus. Concrètement je vais me faire des mini-PAL par défi et tirer au sort 1 à 3 livres en fonction du thème. Ce sera filmé et mis sur ma page facebook pour les curieux ^^ A cela je rajoute des livres que j'ai tout de même envie de lire cet été ! 

Chaque mini-PAL est associée à une couleur, je vous rappelle donc tous mes défis de cet été :

Continuer une série
Lire des livres de poches/format court
Sortir des livres dans ma PAL depuis plus d'un an (oups)
Lire un livre prêté
Lire un livre en VO
Livre sans défi

Ma liste de livres :



Science-Fiction/anticipation/dystopie

  Furor de Fabien Clavel  
Les Enfants de l'Ô T3 de Vanessa du Frat
Carbone modifié de Richard Morgan
Mutante de Sophie Dabat
Le Dernier Vampire T1 : Désolation de Jean Vigne
Autremonde T1 : l'alliance des trois de Maxime Chattam 
Rush de Patrick Eris
Le Choix de Paul J. McAuley 

Fantasy

Le Prince Ecorché de Mark Lawrence
Les aventuriers de la mer T6 de Robin Hobb
L'Ange de la Nuit T1 de Brent Weeks

Eternité T3 : des dunes sous le vent de Magali Segura
L'épopée de Xylara T1 : Captive d'Elizabeth Vaughan
Aeternia T2 : L'envers du monde de Gabriel Katz
Given to the sea de Mindy McGinnis
La Maîtresse de Guerre de Gabriel Katz
  La voie des Oracles T2 : Enoch d'Estelle Faye
Les yeux du Dragon de Stephen King 
Une flamme dans la nuit de Sabaa Tahir
Les Enchantements d'Ambremer de Pierre Pevel
Cavalier Vert de Kriten Britain
 


 Fantastique/Horreur/Bit-Lit

Neverwhere de Neil Gaiman
Escape from Furnace T5 : Execution d'Alexander Gordon-Smith
Nephilim T2 : l'éveil de Fabien Clavel
Le Septième Guerrier-Mage de Paul Béorn
La Passe-Miroir T2 : Les disparus du Claidelune de Christelle Dabos
Kayla Marshal T2 : l’ascension d'Estelle Vagner
Saving Paradise de Lise Syven
La Geste des Exilés T2 : Pêché de Sang de Bettina Nordet

Quelques pas de plus d'Agnès Marot

 
Thriller
Selfies de Jussi Adler-Olsen
La Sirène de Camilla Läckberg

0/10

Alors, elle vous inspire ma PAL de l'été ? En photo c'est plus sympa :





 

lundi 12 juin 2017

Chronique : La Route de la Conquête




Lionel Davoust
Auteur francophone, voir le site
Editions Critic
Fantasy
19€
347 pages


J'ai reçu ce roman dans le cadre d'un service presse pour "Le mois de", rendez-vous organisé par le blog Book en Stock tenu par Dup et Phooka. Pour en savoir plus sur "le mois de" dédié en juin à Lionel Davoust, je vous invite à lire mon article de présentation ou bien à vous rendre directement sur le blog :) 

La Route de La Conquête se déroule avant les événements de Port d'Âmes. Néanmoins, je trouve que l'avoir lu après m'a permis une meilleure immersion et compréhension dans le monde d'Evanégyre. En outre, d'avoir assisté à la conférence autour de cet univers aux Imaginales m'a également bien servi pour saisir les subtilités développées ici. Car comme tous les livres de Lionel, la Route de la Conquête est exigeant et demandera toute votre attention. Les liens avec Port d'âmes, la Volonté du Dragon (en cours de lecture) et potentiellement La messagère du Ciel (son dernier roman, dans ma PAL) sont vraiment intéressants.

En quelques mots, le livre est constitué d'un court roman, La Route de la Conquête et de 5 nouvelles qui se déroulent à des époques différentes. Toutes ont un rapport avec la guerre et en particulier la conquête de l'Empire d'Asrethia. Deux émotions m'ont accompagnée durant toute ma lecture : de la tristesse et de la colère. J'ai été très en colère contre cet Empire, un reflet de ce que notre propre monde a fait et fait encore d'ailleurs. Sous prétexte de détenir les clés de la technologie et du progrès, de savoir combattre la maladie et de vouloir unifier les peuples, l'Empire conquiert et soumet, par la force si les peuples ne voient pas à quel point ils ont besoin de l'Empire. Attention, l'Empire est magnanime car il met en place un système de Conservation des terres et des traditions, les peuples sont soumis mais conservent leur identité. La question qui se pose est : jusqu'à quand ? Car une fois la technologie installée, comment conserver ses traditions ancestrales ?

Nous suivons donc plusieurs missions de "soumission" où les différents guerriers de l'Empire se heurtent à des peuples qui posent problème : le premier n'a aucune hiérarchie et vit en harmonie avec sa terre sans notion de propriété. L'empire peut faire ce qu'il veut, personne ne l'arrêtera. Sauf que l'Empire a quand même besoin d'un ambassadeur et de créer des villes pour se justifier. La situation tourne à l'absurde : les guerriers sont prêts à massacrer tout le monde alors qu'en face le peuple leur dit "allez-y prenez les ressources que vous voulez, on s'en fiche". Le problème n'est donc pas qu'une question de ressource mais bien de conquête, d'assimilation et de soumission.

Nous avons aussi des nouvelles qui se font écho ce qui les rend d'autant plus puissantes, en particulier Au-delà des murs (qui m'a fait penser à Shutter island... où est la vérité, où est l'illusion, la question reste entière jusqu'à la fin) et Bataille pour un Souvenir. Il y a de nombreux liens avec Port d'Âmes dont les prémisses du transfert qui est ici exploité d'une autre manière. 

Il y a aussi un paradoxe entre la mission de Conservation des traditions des peuples soumis et l'étrange utilisation de la mémoire qui est faite par le peuple du Hiéral avec ses Guerriers-mémoires qui utilisent les souvenirs pour se battre. Cela a rendu la nouvelle Bataille pour un Souvenir extrêmement poignante à mes yeux. 

Globalement, le lecteur n'est pas épargné par les horreurs de la guerre. On y rencontre des soldats aveuglés par les ordres et leur foi envers leur Empire  et sa toute puissance (coucou Méléanth Vascay !) mais heureusement aussi des dirigeants intelligents, réfléchis et expérimentés, à l'image de Stannir Korsova, héroïne de la Route de la Conquête. J'ai aimé suivre tous ces personnages différents qui connaissent des destins parfois tragiques. D'où mon ressenti de tristesse à cette lecture. On ne sait souvent pas grand-chose d'eux, on les croise pour quelques pages et pourtant ils vous marquent et vous vous y attachez.

Au travers de ses livres, Lionel Davoust nous dépeint plusieurs époques d'un même monde. Ici nous sommes à l'âge d'or de l'Empire, mais la dernière nouvelle du roman, Quelques grammes d'oubli sur la neige, nous prépare déjà au prochain âge, développé dans la nouvelle trilogie Les Dieux Sauvages. Port d'Âmes, lui, se situe bien plus tard. L'auteur tisse avec brio une toile entre ces époques radicalement différentes grâce à des liens qui vous donnent envie de savoir comment les choses ont pu se dérouler dans le passé ou alors comment justement elles vont évoluer dans le futur. 

Encore une fois, je ne sais pas si ma chronique peut retranscrire la complexité et la richesse de l'univers développé par Lionel. N'ayez crainte, car cette complexité ne rime pas avec lourdeur et incompréhension. La plume est fluide, poétique et les pages défilent. Ces romans demandent juste une attention plus accrue et une volonté de s'ouvrir à la réflexion et la remise en question. Car la grande question qui ressort de ce roman, à mes yeux, est la suivante : l'Empire a-t-il raison ou tort de vouloir propager le progrès au monde entier pour le sauver, le protéger et l'aider à s'élever ? 

Ma note :

mercredi 7 juin 2017

Bilan du mois de Mai

3615 ma vie

Une fois n'est pas coutume, je prends le temps d'étaler un peu ma vie ici pour ce mois de mai 2017 riche en émotions et événements puisque l'Homme et moi avons enfin acheté notre première maison ^^ Nous avons dû nous éloigner de la côte (comment ça on avait pas 500 000€ de dispo ?) mais nous restons dans notre cher Pays Basque, à une trentaine de kilomètres dans les terres :) Campagne, verdure, cigognes et barthes ponctuent désormais mon quotidien et je peux vous dire que c'est une belle bouffée d'oxygène. Je suis plus détendue quand je rentre chez moi et prête pour attaquer ma deuxième journée, à savoir celle d'auteure et de blogueuse (et de gameuse et de serivore... oups ça fait beaucoup). 

Bref, ce fut un début d'année trèèèès intense car acheter une maison avec un prêt c'est hyper stressant, surtout quand Monsieur est en déplacement professionnel et que la paperasse prend un mois de retard. Mais tout est bon et même si nous avons beaucoup de travail pour améliorer cette maison, c'est la nôtre, enfin *____*

Et sinon, cette année j'ai enfin pu me rendre aux Imaginales... oui oui deux semaines après avoir emménagé... le timing de merde. Mon organisme étant au bout du rouleau, je n'ai pas pu profiter autant que je l'aurais voulu. Accompagnée de ma co-rêveuse Elyra, j'ai pu revoir des auteurs que j'affectionne tout particulièrement, comme Cécile Duquenne, Lionel Davoust, Lise Syven, Agnès Marot, Vanessa du Frat et Christophe Nicolas. J'ai pu aussi prendre les suites de Gabriel Katz et Estelle Faye, ainsi que rencontrer Olivier Gay, Anthelme Hauchecorne et Vincent Tassy, tous adorables ! Les femmes ne sont pas en reste avec Bettina Nordet et Estelle Vagner, ainsi que le reste de l'équipe des Editions du Chat Noir

Au détour des allées j'ai aussi pu harponner les blogueuses Maureen, du Bazar de la Littérature, et Emmanuelle du blog les Lectures Enchantées d'Elyza

Bref, j'espère rempiler pour l'année prochaine en étant en meilleure condition physique !

Les Foulards Rouges en force avec Cécile Duquenne

Avec ma Co-rêveuse Elyra ^^

 
La vue depuis mon jardin... voilà voilà vous savez pourquoi j'ai choisi cette maison ^^


Bilan lecture de Mai 2017


Fantasy

Ma note : :star::star::star::star::star: 
Ma chronique
Résumé : 
Rhuys ap Kaledán est un héritier déchu.Tout juste libéré de la servitude et des galères, il rejoint la cité franche d’Aniagrad, où tout se vend et tout s’achète, pour reconquérir l’honneur de sa famille. L’occasion lui en est rapidement donnée : Edelcar Menziel, un ancien ami de son père, lui propose de travailler sur la conversion dranique, un procédé perdu depuis des siècles qui permettrait de réaliser des machines magiques. Résolu à tracer son chemin dans la haute société de la ville, le jeune homme s’investit de tout son cœur dans le projet. Mais bientôt, coincé entre des intrigues politiques et son amour pour une mystérieuse jeune femme qui vend des fragments de son âme pour survivre, Rhuys découvre que le passé recèle des secrets bien sombres et tortueux. Aux prises avec l’ambition, la duplicité et le mensonge, il devra se montrer plus rusé que ses ennemis s’il veut atteindre son but sans perdre son âme.




Fantastique



Ma note : :star::star::star::star::star-half:


Résumé 
Anthelme croit en la magie des livres qu'il dévore. Étudiant désabusé et sans attaches, il décide de vivre en ermite et de s'offrir un destin à la mesure de ses rêves. Sur son chemin, il découvre une étrange forêt d'arbres écarlates, qu'il ne quitte plus que pour se ravitailler en romans dans la bibliothèque la plus proche.
Un jour, au hasard des étagères, il tombe sur un ouvrage qui semble décrire les particularités du lieu où il s'est installé. Il comprend alors que le moment est venu pour lui de percer les secrets de son refuge.
Mais lorsque le maître de la Sylve Rouge, beau comme la mort et avide de sang, l'invite dans son donjon pour lui conter l'ensorcelante légende de la princesse Apostasie, comment différencier le rêve du cauchemar ?






Ma note : :star::star::star-empty::star-empty::star-empty:


Résumé 
John Gregory l'épouvanteur se sent vieillissant. Alors qu'il prépare son testament pour léguer à Thomas Ward ses deux principales maisons, une pensée l'obsède encore : détruire à tout jamais le Malin. Il découvre que, pour cela, son apprenti doit accomplir un rituel barbare lors de la prochaine fête d'Halloween. Ce dernier doit y sacrifier celle qu'il aime le plus, la jeune sorcière Alice... mais en est-il capable ? L'Épouvanteur et son apprenti décident de chercher une autre solution pour empêcher le Mal de triompher. Bientôt Alice disparaît, et de bien sombres évènements ne cessent de tourmenter Thomas Ward...



Autre




Ma note : :star::star::star::star-half::star-empty:


Résumé 
Une catastrophe peut en cacher une autre. Léa menait une vie normale entre les cours, les livres et ses amis, jusqu'au jour où des proches de son père meurent dans un accident de voiture. Leur fils de seize ans, Mike, devenu orphelin, emménage sous le même toit qu'elle. Difficile de devoir partager l'appartement familial (et sa salle de bains) avec un parfait inconnu. Si seulement c'était tout ! Mais Mike ne connaît pas les codes du lycée, se montre trop parfait pour être honnête et n'a pas peur des brutes que tout le monde fuit. Léa est bien décidée à découvrir quel secret cache son nouveau frère sous ses airs de superhéros.



Mes achats ou réceptions du mois