mardi 14 avril 2020

Chronique : 3 Oboles pour Charon


Franck Ferric
Folio SF
Science-Fiction/mythologie
4,60 €
376 pages


J'ai déjà lu 2 romans de Franck Ferric et je peux vous dire que cet auteur a un style bien à lui, mélange de percutant, moderne et poétique. Il faut le lire pour le comprendre je pense. Il aime aussi s'attacher à la mythologie et moi-même y étant sensible et ayant eu toujours un grand intérêt pour Charon, j'étais très intriguée par ce livre. Bon au final, l'image de Charon est loin de celle que je m'imaginais... mais elle est géniale quand même, bien plus réaliste. 

Nous suivons ici un héros amnésique qui ne cesse de se réveiller au cœur de guerre, de mourir, d'atterrir dans l'Autre Monde et à défaut de pouvoir payer le Passeur, de repartir, amnésique, dans le monde réel. Le schéma est donc très répétitif et pourtant, mon intérêt n'a pas une seule fois décrut. Les premières fois dans l'Autre Monde sont un peu floues autant pour le héros que pour nous, mais ensuite cela devient une routine familière, une étape transitoire avant de découvrir une nouvelle époque, un nouveau combat et une nouvelle thématique. 

Globalement le récit est assez déprimant puisque cette répétition est sans fin et chaque combat est perdu d'avance. Notre héros tente plus d'une fois de se soustraire aux combats, mais la guerre le rattrape où qu'il soit. Telle est sa malédiction. Pourtant, le lecteur est pris en haleine et veut y croire à chaque fois. C'est la force de cet auteur : il nous plonge à chaque fois dans une courte nouvelle à une époque médiévale ou bien dans le futur mais à chaque réveil il va prendre le temps de poser le récit, d'introduire des personnages importants autour du héros, de développer un contexte, plus ou moins long, mais à chaque fois, j'ai été happée et j'y ai cru autant que le héros... avant de désespérer car l'issue est toujours la même. 

Le travail de recherche de l'auteur est vraiment remarquable car il réussit son immersion aussi bien dans les guerres anciennes, que récentes et dans l'Autre Monde. Sa plume si particulière est un régal à suivre, mi-poétique, mi-moderne avec un vocabulaire varié et peu commun. Ses références historiques sont bien étayées et bien racontées. Je me suis attachée au héros, j'ai aimé découvrir avec lui toute ces époques ainsi que sa propre histoire. Ce n'est pas forcément une bonne personne et pourtant on a de l'empathie pour lui et on se dit que quand même, sa malédiction est un peu disproportionnée... mais qui peut remettre en question le jugement des Dieux ? La fin est cohérente alors qu'on se demandait comment tout ceci pourrait trouver un point final. 

Mon pauvre Charon n'a pas le beau rôle (ni le physique d'ailleurs !) dans cette histoire. Son rôle de Passeur est ici réaliste, celui d'une créature qui ne fait qu'attendre, attendre et attendre la mort des gens et leurs oboles. Sauf que les siècles passant, les religions changent et plus personne ne croient en lui donc l'Autre Monde devient désertique, déprimant et tout ceci est un cocktail parfait pour sombrer dans la folie. Sa relation avec notre héros est assez complexe et vraiment intéressante.

En conclusion ce fut un lecture très intéressante, prenante, instructive. On entend pas beaucoup parler de Franck Ferric alors que sa plume est vraiment spéciale et vaut le détour.



 Ma note : :star::star::star::star::star-empty:

Aucun commentaire:

Publier un commentaire